Info à propos de Esthétique Humaine

Syndrome de Dysharmonie Corporelle - SDC

    HOME
  La Clinique
  Les Médicins
  Rendez-vous
  Hôpital
  Email
  Aesthetic News
  Search
le visage
Le Corps
 
 
 
Cellulite
 
 
 
 
 
 
 
 
Modifications de la Grasse
 
 
 
 
Modifications musculaires
 
 
 
Traitment de la SDC
 
 
 
Phase 1 - L'Évaluation Médicale
 
 
 
 
Phase 2 – Orientation Médicale
 
 
 
 
Phase 3- Traitments de la SDC
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Phase 4 - Manutention
 
 
Plus a propos de Médecine Esthétique
 
 
La Cellulite

Poids, nombre de cellules adipeuses  et  cellulite

Nous croyions que les effets de la déposition de graisse peuvent être différents chez des patientes détenant une proportion de cellules graisseuses basse ou élevée.  

Les personnes qui ont un grand nombre de cellules graisseuses, avec une tendance à l'obésité, nous les appellerons de type G, alors que les personnes ayant peu de cellules graisseuses, avec la tendance à être mince, nous les appellerons de type M. Si une même quantité de graisse est ajoutée au corps par erreur alimentaire ou manque d'exercices, les patientes du type G auront moins de graisse par cellule graisseuse que les personnes du type M. Les cellules graisseuses des personnes du type G augmenteraient moins en taille que le type M. Par conséquent, dans le type M,  les répercussions dans le tissu graisseux , avec les modifications qui provoquent la cellulite, pour une même déposition de graisse, seront proportionnellement plus importantes. La même chose se passe dans le système veineux et lymphatique qui est infèrieur  en  nombre absolu chez les personnes du type M  en comparaison aux personnes du type G. Une même augmentation absolue en Kg du tissu adipeux chez la population de type M, aura de plus grandes répercussions dans le tissu graisseux avec la cellulite comme résultat, que chez la population de type G. Cette théorie peut expliquer les diverses manifestations de la cellulite, bien qu'elle présente une relation claire entre l'alimentation et la déposition de graisse. Quelquefois nous sommes surpris de découvrir, qu’il n’est pas rare, de voir des personnes ayant un excès de poids sans avoir pour autant de la cellulite proportionnellement à leur surpoids, et de voir des personnes minces avec d’importantes altérations. Considérons que pour que la cellulite existe, il doit exister une augmentation de déposition de graisse dans les cellules graisseuses, qui est ce qui iniciera le processus. La graisse régionalisée, déposée par l’influence hormonale, a alors un rôle important, en relation à ce qui peut être associé au nombre total des cellules graisseuses de l'individu. Ainsi, les gens plus minces peuvent avoir beaucoup de cellulite, jusqu’à un point disproportionnellement supérieur à des personnes plus corpulentes. C’est pourquoi traiter de la cellulite est plus complexe que seulement perdre du poids.

 

Ce site suit des principes de Code d'Éthique pour santé  a l’Internet.  L'information médicale est seulement pour l'education/information. Ni toutes les procédures ont présenté dans ce site ont  exécuté à la Clinique Naturale. L'information diffusée sur le site est destinée à encourager , et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin . Les Photos et Dessins sont seulement pour l'information. Si vous avez un problème médical, s'il vous plaît contactez votre Médecin  ou Professionnel de Santé  . Ce site este produit par Médecins de la  Clinique Naturale et ne reçoit pas publicités de quelque  autre compagnie ou personne.  © copyright 2002 - 2008 Clinique Naturale. Tous droits réservés. Nouvelle publication ou redistribution de tout contenu sont interdites formellement sans le consentement écrit antérieur. last actualization: